4 ans loin de tout, 4 ans à m'obstiner, 4 à me demander si je n'en faisais pas trop, 4 ans à me prendre des murs et des baffes par des pseudos pédospsy...et des services de soin, 4 ans à me motiver,à me démener pour ne pas baisser les bras sur ce que je pensais, pressentais, disais depuis ses 18 mois...

4 ans à porter à bout de bras les difficultés d'apprentissage et à savourer les petites victoires de mon trollinet ...

Pour les parents d'un enfant TDAh, vous imaginez ce qu'est cette étape jusqu'au diagnostic qui chez nous a été très longue, excessivement longue et que nous ne sommes qu'au début ....

Pour les autres, ce trouble est souvent nommé à tort hyperactivité mais c'est réduire le dysfonctionnement à sa  partie visible et pas la plus handicapante à mon sens... Le trouble de l'attention étant très présent chez mon petiot, voilà pourquoi l'apprentissage de la lecture qui demande attention et concentration est un long parcours du combattant pour lui.

Mais enfin, avoir ce diagnostic qui tombe me soulage, soulage le trollinet aussi car on peut mettre maintenant un nom, un trouble sur ce qui l'empêche d'apprendre, d'autant plus que mon petit troll de jardin cumule d'autres troubles souvent associés au TDA, les DYS (dysphasie légère, une dyslexie sévère...pour la dyscalculie, il semble épargné ;-) )

bref, une page de plus dans mon carnet de vie...

yeah